12H de théâtre & un polar...

... jouer toute une nuit, de 21h à 9h du matin

Projet en partenariat avec le festival l'Effrite, le réseau Passeur de mots, l'Université populaire d'Ambert & le Festival du polar d'Auzelles (Puy de Dôme)

Une arrivée début avril avec une trame de polar.

Un mois d'ateliers, d'écritures et de ratures pour arriver à un texte ciselé, énigmatique.

Une mise en scène qui intégrera un travail avec d'autres ateliers (BD, aquarelle, philosophie, anti-gym...)

Une restitution le vendredi 28 avril 2023 pendant toute une nuit à Auzelles.

A 21h, une avocate fait un plaidoyer contre l'accusé. Celui-ci à 12h pour se défendre.

Une nuit donc.

Une nuit que va partager le public, qui peut bien sûr s'endormir et se réveiller à sa guise.

Au matin, la résolution de l'énigme... à moins que le public ne l'ait découvert avant.

50 places avec matelas (possibilité de réserver en amont).

Venir avec son duvet ou sa couette.

Venir en ayant mangé le repas du soir - collations et boissons sur place toute la nuit.

marianne assassinée.jpg

L'intrigue de cette nuit du polar ?

Nous sommes à quelques semaines des élections présidentielles. Dans le cadre d'une opération de
« décentralisation de la culture », le Centre Pompidou a fait installer 7 œuvres dans 7 communes rurales à
travers la France. L'une de ces œuvres d'art est présentée à Auzelles et fait parler d'elle : sur un socle, une
femme pose, costumée en Marianne - symbole de la république, un couteau dans le ventre, assassinée.
L’œuvre est polémique : certaines personnes y voit la mort de l'art, d'autres celle de la politique, d'autres
encore préfèrent fermer les yeux sur une mise en scène macabre, d'un réalisme de mauvais goût.
Le soir, on découvre que la mise en scène n'est était pas une : la femme a véritablement été assassinée.
Qui a-t-on tuée ?
La république ? L'art ? Ou bien Lola, la femme qui jouait le rôle de Marianne, connue pour ses poèmes
engagés sur l'urgence climatique et ses performances sur la liberté d'expression ?

...