Quelle logique de programmation ????

ou UBU sort de ce corps !

 

En 2018, il s'est passé une chose assez inexplicable... à moins que vous n'ayez la réponse ?

Parmi les 6 spectacles de Bulles de Zinc, je voulais en mettre 2 en valeur cette année-là :

 

L'un créé, deux ans avant, lors d'une date qui devait rester unique, dans la magie d'un instant, sans répétition ni dossier.

L'autre était en création, avec des dossiers, des théâtres qui s'engageaient dans des pré-achats (notamment Isabelle Driguez, Patrice Monnerie et Alexandre Fangon et tout particulièrement Dominique Dahéron ; je les remercie tous chaleureusement au passage)

 

L'un se joue en solo, accompagné d'un musicien différent à chaque fois, que je ne connais pas à l'avance, en improvisation, sans répétition.

L'autre se joue en trio. Des temps de répétition calés à l'avance avec l'aide financière du Département, de la Région et de la DRAC (je remercie au passage Pascale Bouju et Pascale Canivet qui ont été d'une grande écoute)

 

L'un avait déjà été joué une dizaine de fois, en France, en Guinée et deux Instituts Français au Burkina-Faso.

L'autre n'était pas fini.

 

L'un s'appelle L'Afrique en collection Harlequin

L'autre s'appelle La solitude du 3è jour

 

NOUS AVONS DONC INVITE DES PROGRAMMATEURS A VENIR VOIR CES 2 SPECTACLES

 

L'Afrique en collection Harlequin : sur 7 jours, en Avril, du lundi au dimanche inclus au théâtre La Ruche.

 

La solitude du 3è jour : A 4 reprises lors de nos semaines de répétition.

 

QUE S'EST-IL PASSE ?

 

Personne ne s'est déplacé pour L'Afrique en collection Harlequin. Bulles de Zinc a investit 3000 € en pure perte : peu de public, presque aucune recette, aucun professionnel donc aucun contrat à la clé.

15 professionnels sont venus voir (et je les remercie) La solitude du 3è jour, pour des réptitions d'un spectacle non fini.

 

QUEL BILAN ?

J'étais surpris de voir qu'une même compagnie propose 2 spectacles et qu'on ne vienne voir que celui qui n'est pas terminé mais qui a été aidé.

Entre la promotion d'un l'un et la création de l'autre... tout l'argent de la compagnie y ait passé. Ne reste que la paille et un peu de colère.

Suite à un concours sur le thème "la ménagerie des vivants", j'ai fait un texte de cette colère, que j'ai mis en musique et qui s'écoute ici (9 mn) :

"la ménagerie de vivants"

 

 

La cerise sur le gâteau : La solitude du 3è jour a été sélectionné pour le festival Régions en scène l'année suivante. Nous avons joué devant 70 programmeurs, certains n'ont pas aimé (chacun ses goûts et je les respecte) mais personne n'a souhaité le programmer.

* Pourquoi prendre de l'argent public pour monter des spectacles qui n'ont aucune vie derrière ?????

* Pourquoi est-ce si difficile de déplacer des professionnels pour des spectacles déjà finis mais qui tournent peu ?

Envie de faire autrement...

Comment ?

C'est le chantier du moment.

© 2016 par Bulles de Zinc. Créé avec Wix.com
 

SIRET : 492 182 266 00030 - APE : 9001Z - LICENCE 2-1064 434