Emmanuel LAMBERT

auteur

metteur en scène

comedien

Titulaire d’un DEA de philosophie sur les relations entre théories scientifiques et monde réel, il passe en parallèle un Brevet d'Etat de Judo.

Suite à une objection de conscience qui l'amène à organiser un festival de rue, il créé la compagnie Bulles de Zinc en 1999. Il travaille en parallèle au sein de plusieurs autres compagnies de théâtre de rue dont Tal'harn et la Cie OFF, suit des stages : Cascades burlesques avec Stéphane Filloque / Carnages productions et Improvisations & voix avec le Théâtre Puzzle.

 

Dès les débuts de la compagnie, il privilégie les créations dans l'espace public - dont des légendes urbaines qui donne lieu à la publication de biographies fictives. Des écritures in situ, dans la lignée d'un Jean-Baptiste Botul, et après des séances d'écritures avec les habitants de la ville, naissent ces vrais-faux personnages : Emile Mouette, seul et unique chuchoteur public au mondeVéronique Habann ou l'invention de la première cabane de jardin, une révolution mondiale ! - Hippolyte Lalou, inventeur du banc public et de la poésie urbaine.

 

Depuis 2010 et suite à de nombreux voyages en Afrique de l’Ouest (dont un partenariat de 8 ans avec la troupe togolaise Kagbéma), il écrit des pièces de théâtre pour la rue ou la salle. Des textes à la fois poétiques et politiques, qui sont nourris de ces allers-retours sur les 2 continents. Une volonté de se faire croiser les cultures, questionner les regards que l’on porte sur d’autres cultures… et dénoncer les absurdités de nos sociétés.

 

Il se forme au théâtre avec Fargass ASSANDE (metteur en scène ivoirien – Cie N’zassa, artiste associé de la Scène Nationale d’Evreux, Théâtre de l'Union à Limoges...) qui assurer la mise en scène d’Exil.Exit. joué plus de 130 fois en France et en Afrique de l’Ouest (Togo, Bénin, Burkina-Faso, Mauritanie, Sénégal, Guinée).

En 2013, Emmanuel Lambert montera la Trilogie noire, où il collabore notamment avec le metteur en scène Raymond PEYRAMAURE (Créateur du cirque Les oiseaux fous), un spectacle en 3 opus, d'une durée de 3h30 conçu pour être joué sur les places publiques.

En 2015, il est artiste associé au festival Ceux d'en face (organisation Animakt à Saulx les Chartreux - 91) où il propose d'explorer la thématique de la mort.

En 2017, avec une dizaine de créations à son actif, plus de 600 représentations, (France, Espagne, Hollande, Belgique, Allemagne, Sénégal, Mauritanie, Bénin, Guinée, Togo, Burkina, etc.) et 6 livres édités, Emmanuel Lambert décide de jouer dans d'autres compagnies (ANAYA, Gervais TOMADIATUNGA, La Palissade)...

… et de mettre son écriture au service des autres. Si les 17 années passées à sillonner et jouer dans de nombreux pays d'Afrique orientent les commandes de textes (Pièce sur l'excision et le plaisir féminin en Guinée et au Burkina, pièce sur l'extraction du coltan au Congo, etc...), il répond aussi à des demandes toutes autres (pièce sur les danses de ballet pour Les folles journées à Nantes, sur le parcours d'une féministe musulmane entre la France et la Syrie, sur le corps et le tatouage, etc...)

En 2018, il est auteur en résidence au théâtre la Ruche à Nantes (44).

Il fait également partie des EAT (Écrivains associés du Théâtre), et partenaire du collectif Escales des écritures au Togo.

 

© 2016 par Bulles de Zinc. Créé avec Wix.com
 

SIRET : 492 182 266 00030 - APE : 9001Z - LICENCE 2-1064 434