Une tournée en stop, pourquoi ?

Vivre du spectacle implique parfois de traverser la France pour une seule représentation, dépenser des dizaines de litres de gasoil dans un véhicule personnel car il n'est pas toujours possible de prendre les transports en commun. Me déplaçant régulièrement en stop depuis plusieurs année, je voulais essayer de faire autrement.

D'où l'idée de cette tournée - sans chercher l'immédiateté du déplacement, prendre le temps du partage et de la rencontre...

... Tout en écrivant un carnet de route,

qui sera le fil conducteur de cette aventure et la base d'un prochain roman.

Chaque médiathèque choisit un spectacle, parmi les 2 ci-dessous, qu'elle a envie de voir jouer dans ses murs.

La représentation sera suivie d'un échange :

* Parler de la création du spectacle bien sûr (résidence d’écriture au Congo, place du mythe et de l'imaginaire dans nos sociétés...)

​* mais aussi, à partir du thème des spectacles (quel changement de société possible ?), parler de cette aventure en stop qui en est une tentative... et échanger autour d'un carnet de route qui sera écrit chaque jour et alimenté par les personnes qui m'auront prises dans leur véhicule & par le public des lieux où j’aurai joué.

A la fin de cette tournée, je transformerai ce carnet en une fiction, un récit qui sera renvoyé à chaque structure qui m'aura accueillie.

La solitude du 3è jour

Un homme rencontre une femme au bord d'un désert. Pendant 3 jours, ils vont marcher. Pendant que l'un parle, l'autre crie, pendant que l'un raconte la poésie de ses souvenirs, l'autre dénonce l'emprise des multinationales. ​Entre eux deux, un téléphone portable : celui de la femme et d'un monde en déroute.

Un récit tendre, vif, qui se déroule entre le Congo et Burkina-Faso, où l'on se rend compte que la force du monde tient dans son surréalisme.

"On va me dire pourquoi tu t'es occupé d'elle ? Parce que c'est ma sœur. Parce que c'est une étrangère. Parce que les autres sont loin, que je ne connais personne ici, et qu'il faut que je dise le mal du monde, les ventres qui s'esclaffent d'avoir trop bouffé, la dérision des bouches de coton qui peinent à raconter.

Et parce que je n'ai pas pu pleurer."

 

Durée : 30 mn

Genre : conte théâtral

Espace scénique : 2m x 2m min.

Besoin technique : Une chaise

Texte écrit en collaboration avec le collectif d’écrivains Escales des écritures (Togo), lauréat de Jeunes textes en liberté (Paris) et du Comité de lecture du théâtre de l'Ephémère (Le Mans). Édité aux éditions Awoudy (Togo).

Les échanges après spectacle pourront prendre en compte notre rapport au numérique & les effets de la mondialisation.

Les dromadaires ignorent tout du désespoir

Pour qu'une société se forge il faut du temps et des mythes.

La scène se déroule quelque part dans un désert, il est question d'une tragédie entre un père et sa fille qui s'affrontent pour une liberté de parler.

Jusqu'où peut-on parler, dire les choses, dénoncer, quand notre vie est en danger car d'autres veulent nous faire taire ? A partir de quand l'engagement individuel fait-il sens face dans son affrontement à une norme collective ? A quel moment une société est-elle prête au changement ?

"… Parmi les morts, certains vont rester dans le souvenir de tous. D'autres vont disparaître : ce seront les âmes oubliées, elle seront alors condamnées à se réincarner dans le corps des dromadaires. Pourquoi les dromadaires ?"

​Durée : 1h

Genre : conte théâtral

Espace scénique : 3m x 4m min.

Besoins techniques : 1 chaise + 1 lecteur de musique (poste CD ou ordinateur avec enceintes ou sono...)

Texte écrit dans le cadre d'un prix d'écriture, en résidence d'auteur à la MEET HYPOLIPO à Orcet (Auvergne). Édité à L’Harmattan.

Les échanges après spectacle pourront prendre en compte la force des récits pour (re)construire une société & les inégalités hommes-femmes.

Tournée prévue entre avril et fin juin 2021 - en cours de montage

A ce jour (septembre 2020) les contrats et options en cours sont à

Murs-Erigné (49), Ecouflant (49), St Herblon (35), Chalons-en-Champagne (51), Rombas (57) Florac (48), Cévennes (48) Vaucluse (84), Finistère (29), Bordeaux (33), Blain (44), Saffré (44)

© 2016 par Bulles de Zinc. Créé avec Wix.com
 

SIRET : 492 182 266 00030 - APE : 9001Z - LICENCE 2-1064 434